mardi 22 décembre 2009

Samuel Beckett

Samuel BeckettC'est absurde, mais l'aérodynamisme du visage me rappelle la R12 Gordini que Sam, rêvant sans doute d'un dragster, avait suréquipée et dont il a fini par se lasser car, en définitive, Sam hait le becquet. C'est absurde, dis-je.
En attendant le gros dos des visiteurs affligés, merci de penser à éteindre la lumière en sortant (Oh, l'abat-jour !).

Il y a vingt ans tout juste que la fin de sa partie a sonné, tandis que le théâtre du quotidien joue les prolongations des hypocrisies et de l'innommable au mépris du public. Bien qu'il considéra comme une catastrophe le Prix Nobel qui lui fut décerné, je ne peux m'empêcher d'y lire noble. Noblesse dans son œuvre, autant que sur son visage au regard de loup.

Samuel Beckett - Stylo bille sur papier, couleur et réhauts numériques
Samuel Beckett - Ballpoint pen on paper, digital color and highlights

dimanche 13 décembre 2009

Mark Twain

Mark TwainÉcrivain, essayiste, humoriste et pamphlétaire, il a dénoncé les crimes commis au nom du christianisme, rêvant sans doute de faire de l'être humain, cet homme sot hier, l'homme libre de demain.

Mark Twain (détail) Mark Twain
Mark Twain - Stylo bille sur papier, couleur et réhauts numériques
Mark Twain - Ballpoint on paper, digital color and highlights

lundi 30 novembre 2009

Hercule Poirot

David Suchet - Hercule PoirotTante Agatha pouvait être fière du petit potager qu'elle entretenait avec soin, et de son fameux allium porrum belge dont elle confectionnait un délicieux velouté sans navet.

David Suchet - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
David Suchet - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

jeudi 26 novembre 2009

Têtes en l'air (n°4)

Têtes en l'air (n°4)Où la récurrence de certaines tronches lorgne inévitablement vers des thèmes qui ne le sont pas moins. Quelques croquis vraiment vite faits, presque automatiques, en attendant, un de ces jours, des essais plus aboutis.

Têtes en l'air (n°4)Stylo bille et acrylique sur papier
Ballpoint pen and acrylic on paper

vendredi 20 novembre 2009

Agatha Christie

Agatha Christie"Dans la bibliothèque du défunt docteur Archibald Black, près d'un chandelier, Poirot remarqua un nez rouge de clown que l'élastique maintenait étrangement attaché à un faux col. Sur un bout de papier posé tout contre était écrit : "Il tarde à mesure qu'il s'amollit". Poirot tendit le papier à Hastings qui le lut attentivement plusieurs fois, à voix haute.- Voilà qui est curieux. Mais de quoi s'agit-il ? Poirot fronça le sourcil.
- Un indice, Hastings, surement un indice. Voyons : la bibliothèque, le chandelier, le col au nez et le mou tarde... Curieux, en effet."


Agath' you babe ! Du moins aurai-je essayé...
Ce billet pour C., grande lectrice d'Agatha Christie et de mes pensées.

Agatha Christie - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Agatha Christie - Ballpoint pen on paper, digital color and highlights

samedi 14 novembre 2009

Franz Kafka

Franz KafkaIl y avait juste, au fond, comme une envie pressante de faire Kafka.

Franz Kafka - Stylo bille sur papier, couleur et réhauts numériques
Franz Kafka - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

dimanche 8 novembre 2009

Zorro (part. III)

Henry Calvin (Sergent Garcia) - ZorroChers gens, gracias. Moustaches gracias de votre patience.

Henry Calvin - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Henry Calvin - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

samedi 31 octobre 2009

Têtes en l'air (n°3)

Têtes en l'air (n°3)Un peu de tout, et beaucoup de petits riens. Il y a des idées qui se bousculent, et du monde au portillon.

Stylo bille sur papier
Ballpoint pen on paper

lundi 26 octobre 2009

Têtes en l'air (n°2)

Têtes en l'air (n°2)Stylo bille sur papier
Ballpoint pen on paper
 

Au départ, il devait y avoir un grand bol d'air mais, au dernier moment, un emploi du temps surchargé a malheureusement fait capoté la belle escapade malouine. Aurais-je jamais imaginé que, pour se sentir mieux, il fut possible de substituer à la promesse iodée d'une salutaire ventilation des méninges le plaisir très relatif de se retirer une épine du pied (selon l'expression consacrée) ? Et quand bien même tu serais bonne pâte, l'eusses-tu cru toi-même ? Il reste encore plusieurs choses à terminer dont, sur la table à dessin, un portrait qui prend forme peu à peu...

Portrait d'EstelleAutre regard, autre style. Oui, je sais, je change allègrement de registre. Et alors ?

Graphite sur papier
Graphite on paper

samedi 17 octobre 2009

Têtes en l'air (n°1)

Têtes en l'air (n°1)Après avoir vidé tous les tiroirs, et inspecté les fonds de poches pour tenter d'en trouver un peu, il faut se rendre à l'évidence que le temps vient à manquer. Même si la denrée est précieuse, c'est récurrent mais pas grave pour autant.
En attendant le prochain épisode de Zorro, le retour des gens de lettres et quelques autres bricoles, voici donc une page de croquis retrouvée à l'occasion.

Stylo bille sur papier
Ballpoint pen on paper

dimanche 11 octobre 2009

Zorro (part. II)

Gene Sheldon (Bernardo) - Zorro- Comment, Bernardo ? Une aiguille... Un chas d'aiguille ? Tu as raison, si je tente d'entrer par derrière, le passage sera trop étroit pour Zorro... Zut, moi qui comptais prendre Monastario à revers.

Gene Sheldon - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Gene Sheldon - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

jeudi 24 septembre 2009

Zorro (part. I)

Guy Williams (Don Diego de la Vega) - ZorroOù Don Diego de la Vega, le renard, est le corps beau de l'histoire.

Guy Williams - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Guy Williams - Ballpoint pen on paper, digital colors and highlight

vendredi 18 septembre 2009

Virginia Woolf

Virginia WoolfLoup y es-tu ?
Même pas peur.

Virginia Woolf - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Virginia Woolf - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

vendredi 11 septembre 2009

Georges Simenon (part. II)

Georges SimenonMême s'il est plus poussé, ce dessin fait presque doublon avec celui de la semaine dernière. Il est un peu meilleur, supporte presque la comparaison avec son illustre modèle et, considérant que toujours ce qui est commis sert, m'égraine les indices à côté desquels pourtant je suis encore passé. Mais que fait la police ?

Georges Simenon - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Georges Simenon - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

vendredi 4 septembre 2009

Georges Simenon (part.I)

Georges SimenonN'en déplaise à Lucky Luke, cet homme tirait lui aussi, à sa manière, bien plus vite que son ombre.
Ce croquis préparatoire taillé à la hache (en attendant mieux) pour commémorer, aujourd'hui même, le vingtième anniversaire de sa disparition.

Simenon vu par Christophe Bodard vaut également un amical détour.

Georges Simenon - Graphite sur papier, couleur et réhaut numériques
Georges Simenon - Graphite on paper, digital color anf highlight

lundi 31 août 2009

Honoré de Balzac

Honoré de BalzacLe génie grand et sublime de cet homme fut honoré aux dépens même de sa santé. Prudente, sa cousine recommandait les tisanes tandis que lui ne jurait que par le café. Pourtant, les infusions l'auraient peut-être aidé à écrire tout en le secourant, alors qu'avec le café, telle une illusion perdue, ce fut en l'échouant. Pas si bête, la cousine. Malgré cela, la petite verveine et le tilleul serré étaient devenus, entre eux, l'objet d'une profonde et récurrente discorde.
Ô, splendeurs et misères des courtes tisanes !...

Honoré de Balzac - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Honoré de Balzac - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

vendredi 21 août 2009

Amicalement vôtre... (part. III)

Tony Curtis, Laurence Naismith, Roger Moore - Amicalement vôtre...Avant de refermer cette parenthèse, un dernier clin d'oeil à l'équipe de duettistes en compagnie de leur mentor, le juge Fulton (Laurence Naismith), qui fut notamment à l'origine de leur rencontre.

Tony Curtis, Laurence Naismith, Roger Moore - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Tony Curtis, Laurence Naismith, Roger Moore - Ballpoint pen on paper, digital color and higlight



23.08.09 > Mise à jour de la caricature de Brett Sinclair.

jeudi 20 août 2009

Amicalement vôtre... (part. II)

Roger Moore - Amicalement vôtre...Précisons de suite qu'il s'agit là d'un essai...

Roger Moore - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Roger Moore - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight



23.08.09 > Mise à jour de la caricature de Brett Sinclair.

jeudi 13 août 2009

Amicalement vôtre... (part. I)

Tony Curtis - Amicalement vôtre...Ceux qui n'auraient pas encore pris le temps de découvrir Tony Curtis vu par Francky, Charles Da Costa et, dans Certains l'aiment chaud, par Denis Grand, sont chaleureusement invités à le faire en utilisant les liens correspondants d'un clic aussi preste qu'amical.

Tony Curtis - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Tony Curtis - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight


2010.09.30 > Nouvelle version de Tony Curtis ICI.

dimanche 9 août 2009

Alexandre Dumas

Alexandre Dumas- Encore un peu de millefeuille, Alexandre ?
- Deux milles feuilles ? Chiche !

Alexandre Dumas - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Alexandre Dumas - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight



Une autre version remarquable, incontournable (et néanmoins maësterienne), de cet ogre ICI.

mercredi 5 août 2009

Colette

ColetteElle s'est dérobée à maintes reprises au moment où le crayon tentait de la cerner d'un trait qu'elle considéra comme trop léger, n'exigeant de lui qu'un peu plus de nuances et, de ma part, quelques égards bien placés. Il a donc fallu que je m'y reprenne plusieurs fois avant qu'elle daigne soutenir mon regard.
Ainsi, elle ne dérogeait pas à sa réputation : Colette était insaisissable. Viscéralement. Donc libre.

Colette - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Colette - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

mercredi 29 juillet 2009

Le Prisonnier

Patrick McGoohan - Le PrisonnierQuoi qu'il ait pu en penser, c'était tout de même un sacré numéro.

Patrick McGoohan - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Patrick McGoohan - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

jeudi 23 juillet 2009

Arthur Conan Doyle

Arthur Conan Doyle"D'ordinaire, Holmes appéciait une bonne pipe après chaque repas. "Préférez-vous que je vous la bourre, cette fois ?" demandai-je distraitement. "Plaît-il, Watson ?" fit Holmes en se retournant brusquement, le dos contre le mur. Le trouble dans son regard me laissa sans voix."
Arthur relut ces dernières lignes, tira une bouffée puis, d'une main ferme et joyeuse (mais ferme), raya définitivement ce passage du manuscrit. "Huhuhu ! Aurais-je dû manger moins de chutney au gingembre ce soir ?" s'interrogea-t-il.

Arthur Conan Doyle - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Arthur Conan Doyle - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight



26.07.09 > The last but not least, l'inégalable Maëster a encore frappé (et fort !) en postant sa version de sir Arthur. Nos meilleurs limiers sont sur l'affaire...

mercredi 15 juillet 2009

Marcel Proust

Marcel ProustMarcel a une dent creuse qui le fait un peu souffrir. Alors, il écrit pour oublier qu'il a mal. Quand la douleur le laisse tranquille, il glisse le bout de sa langue avec délectation dans le creux de la dent pour faire fondre les miettes de madeleines agglutinées. Et, inmanquablement, cela éveille en lui l'envie d'écrire.
- Y faudrait voir à aller au dentisse ! répétait sa gouvernante.

Maëster, quant à lui, croque à pleines dents, avec un appétit communicatif. Il est vraiment très fort.
Bien à toi, l'ami !

Marcel Proust - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Marcel Proust - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

samedi 11 juillet 2009

George Sand

George SandTandis que je m'étais très attaché à la dame durant ces quelques heures de dessin, Lucifer est venu me chuchoter à l'oreille "C'est l'amarre au diable que tu cherches !" d'un ton moqueur. Je me suis alors aperçu que le cornu, puisque c'était lui, se cachait bien dans les détails comme on le prétend. Sur la photo pourtant (merci Nadar !), la dame a de l'allure dans sa robe au drapé compliqué, la tête coiffée d'une étonnante choucroute reptilienne.
Oui mais voilà, trève de balivernes, il est déjà l'heure et Marcel m'attend...

George Sand - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
George Sand - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

vendredi 3 juillet 2009

Charles Baudelaire

Charles Baudelaire"Le Baudelaire est frais" peut-on lire en exergue du blog de l'excellent et inénarrable Maëster, et c'est bien ce que je pense aussi.
Laïho, laïho !

Charles Baudelaire - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Charles Baudelaire - Ballpoint pen on paper, digital colour and highlight

samedi 27 juin 2009

Victor Hugo

Victor HugoAllez, Victor, un sourire : le petit oiseau va sortir !

Victor Hugo - Stylo bille sur papier, couleur et réhaut numériques
Victor Hugo - Ballpoint pen on paper, digital color and highlight

lundi 22 juin 2009

Valérie Ferchaud, photographe

Valérie Ferchaud, photographeDans un dessin posté il y a quelques semaines, j'évoquais le travail de Valérie Ferchaud, photographe dont j'admire le talent, amie indispensable, sensible et intelligente. La rencontrer, c'est tout à coup avoir l'impression d'être soi-même un récipient vide, une batterie à plat, qu'elle va généreusement remplir de son énergie, avec un naturel volontiers joyeux et spontané, avant de vous laisser reprendre votre chemin, mine de rien rechargé à bloc. Le temps d'un bon café suffit généralement à cette opération.
Il y a chez elle quelque chose d'insaisissable, entre l'air et l'oiseau, et d'acidulé comme la citronnelle. Elle ne parle jamais de technique, rechigne le plus souvent à argumenter sur ses recherches, mais est intarissable à propos des rencontres faites au cours de ses voyages et des anecdotes qui les ont ponctués. Avec trois fois rien en apparence, elle explore et sublime inlassablement les infinies variations possibles de cet art cyclopéen.

Valérie a ouvert son site et y expose une partie de ses travaux sur l'Afrique, le Maroc, Paris, New-York, l'Andalousie, le flamenco et quelques autres détours photographiques où il est bien agréable de flâner. Je vous invite chaleureusement à découvrir ses photos et lui laisser un mot. Peut-être un jour vous racontera-t-elle sa drôle, épique, fabuleuse et inimaginable rencontre avec Woody Allen, un soir, à Manhattan...

Son site : valerieferchaud.fr
Ses photos sont également exposées à la galerie Jour et Nuit
Pour lui écrire : contact

Portrait de Valérie Ferchaud, photographe - peinture numérique
Portrait of Valérie Ferchaud, photographer - digital painting

mercredi 17 juin 2009

Michael Stipe, R.E.M.

Michael Stipe, R.E.M.Il était définitivement inutile d'insister : le visage de face ne m'a guère inspiré. Une photo pourtant de bien moins bonne qualité, montrant Stipe de trois-quarts, a eu l'heur de m'aider à rattraper le coup. C'est normal, car cet angle de vue permet de mieux comprendre les reliefs du visage et, finalement, offre du bonhomme une toute autre perception.
Désolé, une fois encore, pour l'horreur présentée en début de semaine. On l'oublie. Laissons donc bien reposer cette fois, jusqu'à ce que je me décide à en faire une peinture...

Michael Stipe - Stylo bille sur papier.
Michael Stipe - Ballpoint pen on paper.

samedi 13 juin 2009

La ballade Lucifuge (8/8)

La Ballade de LucifugeEcco, è finita la commedia !

"La ballade de Lucifuge", scénario de Mathieu Gallié, in "Le Diable" (album collectif), éditions Vents d'Ouest - ISBN 2 86967 249 7

mercredi 10 juin 2009

A propos de livres

Voilà que Landrellec me tague à son tour sur le thème des livres et de la lecture. Mes réponses n'étant guère originales, maintenant que les compagnons avec lesquels je partage ce questionnaire m'ont précédé dans l'aventure, j'ai opté pour des réponses parfois illustrées.

1. Corne ou marque page ?
 
Pour qui n'a jamais été sensible aux gémissements de la page cornée, le soir au fond de la bibliothèque, le marque-page est peut-être au mieux un accessoire encombrant de bibliophile psychorigide, au pire un parasite du livre comme le gui l'est du chêne. C'est pourtant lui que je préfère. Le plus souvent, ma réserve de marque-pages est le bloc de feuillets multicolores posé à côté du téléphone. Chaque petit carré de papier que j'y prélève m'accompagne ensuite de livre en livre jusqu'à ce que je le perde, qu'il serve à autre chose, comme prendre des notes, ou que d'autres s'en servent à leur tour.
2. As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?
Oui, et j'adore ça.

3. Lis-tu dans ton bain ?

Non, pour la simple raison que j'ai définitivement abandonné le bain pour la douche depuis, voyons, vingt-cinq ans peut-être.

4. As-tu déjà pensé à écrire un livre ?


A vrai dire, ça m'a passé vers l'âge de dix-sept ou dix-huit ans quand j'ai compris qu'il valait peut-être mieux que je dessine. Désormais, j'aimerais bien dessiner des livres...

5. Que penses-tu des séries à plusieurs tomes ?

Tant que l'idée d'une série est à l'origine du processus d'écriture, je n'y vois aucun inconvénient. Je suis beaucoup plus circonspect quant à celles qu'on échafaude à la suite d'un succès littéraire, ou autre, par la volonté culinaire d'un éditeur ou d'un producteur soucieux de la réussite de sa mayonnaise commerciale. Dans ce cas, il faut que l'auteur ait beaucoup de talent pour faire oublier l'opportunisme mercantile dont il est l'objet (parfois aussi l'instigateur), ainsi que pour éviter de se plagier lui-même. Comme Landrellec, j'ai lu pas mal de romans de Zola, mais pas la "série" complète des Rougon-Macquart.
Cependant, j'ai quelques préférences pour le feuilleton qui constitue une performance d'écriture autant qu'un véritable exercice de style en soi. Il est dommage que ce soit totalement passé de mode.

6. As-tu un livre culte ?
Pas de livre culte, non. Seulement des affinités avec des ouvrages, mais la liste serait trop longue à énumérer. Le dictionnaire est, d'entre tous, celui que je consulte le plus.

7. Aimes-tu relire ?
Comme je ne lis malheureusement pas autant que je le souhaiterais, et que le temps passe vite, je n'ai guère eu l'occasion de relire entièrement des livres. Sauf les deux tomes du Don Quichotte de Cervantès. Néanmoins, de temps à autre, il m'arrive de relire des passages d'ouvrages qui m'ont marqué.

8. Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu’on a aimés ?

A Saint-Malo, je me suis retrouvé par hasard à quelques mètres seulement d'un auteur que j'admire infiniment... et dans l'incapacité totale d'oser aller à sa rencontre. C'est dire...

9. Aimes-tu parler de tes lectures ?
Volontiers, même si ce n'est pas un sujet que j'aborde spontanément.

10. Comment choisis-tu tes livres ?
Le choix d'un livre est quelque chose d'assez instinctif. De fait, il n'est pas exempt d'une part de sensualité. C'est quelque chose de presque indescriptible en soi, très intime sans doute, qui commence banalement par l'examen visuel de la première et de la quatrième de couverture, le toucher et le bruit du papier, son odeur mêlée à celle de l'encre qui le recouvre. Puis, très vite, vient la lecture des premières lignes et de quelques passages choisis au hasard dans lesquels la musique des mots, le rythme des phrases, leur qualité narrative, l'idée et l'imagination, même s'il ne s'agit pas d'un roman, peuvent exercer leur pouvoir de séduction et amorcer une relation avec le lecteur.

11. Une lecture inavouable ?
Non. Et dans le cas contraire, pourquoi l'avouerais-je ?

12. Des endroits préférés pour lire ?
Je lis facilement à ma table à dessin ou, le plus souvent, dans un bon fauteuil. Durant les années au cours desquelles je me rendais fréquemment à Paris en train pour des réunions de travail, je me suis aperçu que le confort spartiate des strapontins, se trouvant près des portes, était préférable à celui des banquettes de la voiture, car j'y étais bien moins souvent dérangé par les autres voyageurs.

13. Un livre idéal pour toi serait ?
C'est une question que je ne me suis jamais posée, que je ne me poserai vraisemblablement jamais, et à laquelle pour cette raison je n'ai pas de réponse.

14. Lire par-dessus l'épaule ?

Bigre, pourquoi s'infliger de telles contorsions ?
Cela m'est arrivé à deux ou trois reprises dans le métro parisien, et sans effort cette fois, parce que la promiscuité des passagers y est telle, à certaines heures, qu'il devient difficile de poser son regard ailleurs que sur le journal de la personne se trouvant contre soi, et mettre le nez ailleurs que dans son parfum si tant est qu'il s'agit bien de cela.

15. Télé, jeu vidéo ou livre ?
A choisir, ce serait livre d'abord, télé ensuite pour peu qu'il y ait un bon film ou documentaire. Dans les faits, le jour je travaille avec la radio pas trop forte, et le soir je dessine en écoutant la télé que je ne peux pas voir d'où je me trouve. Je laisse volontiers les jeux vidéo à d'autres.

16. Lire et manger ?

Oui, mais il faut que je sois seul. Dans ce cas, je préfère un magazine ou un journal. C'est moins sec.

17. Lecture en musique, en silence, peu importe ?
Le silence, ce serait parfait. Le bruit ambiant d'un hall de gare ne me dérange guère, pas plus que le moteur de la voiture ou du train qui m'emmène. Mais, dans ces environnements naturellement bruyants, tout ce qui parasite l'attention m'insupporte.

18. Lire un livre électronique ?
Non. Caresser le papier est un plaisir immense.

19. Livres empruntés ou livres achetés ?
On me prête souvent des livres que je crains toujours d'oublier de rendre, ou que j'ai peur de restituer en mauvais état. Par conséquent, il est très rare que je fasse la démarche d'emprunter. En revanche je suis volontiers prêteur. J'achète donc des livres, même s'ils sont d'occasion.

20. Quel livre lis-tu actuellement, et quel sera le prochain ?
Actuellement, Les autres de Georges Simenon, dont je lis l'intégrale petit à petit. Ensuite, j'hésite. Ce sera peut-être Entretiens avec Woody Allen, de Pierre Lax.

21. As-tu déjà abandonné la lecture d'un livre ?Par exemple, je ne suis pas encore parvenu à entrer dans l'univers de James Ellroy, pour lequel il me faut faire un effort de concentration encore trop grand pour l'instant. Cela viendra un jour, j'en suis certain.

22. Tu tagues qui ?
Personne en particulier. Je laisse quiconque libre de reprendre ce questionnaire à son compte.

samedi 6 juin 2009

La ballade de Lucifuge (7/8)

La ballade de Lucifuge A suivre...

"La ballade de Lucifuge", scénario de Mathieu Gallié, in "Le Diable" (album collectif), éditions Vents d'Ouest - ISBN 2 86967 249 7

mardi 2 juin 2009

Des têtes au bout des doigts

Des têtes au bout des doigtsMalgré tous les gribouillis tracés ici ou là, la seule certitude qu'on puisse avoir en dessinant c'est qu'au bout du voyage on ne trouve jamais tout à fait ce qu'on était parti chercher. Le chemin est finalement bien plus excitant que la destination.
Ces figures imaginaires ont été dessinées le week-end dernier sur un carnet emporté à Saint-Malo, où l'on parlait justement de voyages.

Stylo-bille sur papier
Ballpoint pen on paper

samedi 30 mai 2009

La ballade de Lucifuge (6/8)

La ballade de Lucifuge A suivre...

"La ballade de Lucifuge", scénario de Mathieu Gallié, in "Le Diable" (album collectif), éditions Vents d'Ouest - ISBN 2 86967 249 7

lundi 25 mai 2009

La sieste #03

La siesteGraphite sur papier, 24x32 cm
Graphite on paper, 9"45x12"6

Chevet

Cette photo, à l'invitation de Larkéo.

Il y a des photos dans un cadre et quelques romans en cours, terminés ou à relire. En dépit d'une ampoule déjà peu puissante, un vieux foulard recouvre le petit globe lumineux pour en atténuer encore la clarté. Après la lecture, le carré de tissu est replacé sur le cadran du radio-réveil car lui aussi éclaire trop. Au début, le maniement de l'étoffe n'était qu'un moyen très simple, et bien entendu provisoire, de moduler la lumière. C'était il y a quelques années. On s'accomode vraiment de tout.

samedi 23 mai 2009

La ballade de Lucifuge (5/8)

La ballade de Lucifuge (Le Diable - Éd. Vents d'Ouest)A suivre...

"La ballade de Lucifuge", scénario de Mathieu Gallié, in "Le Diable" (album collectif), éditions Vents d'Ouest - ISBN 2 86967 249 7

samedi 16 mai 2009

La ballade de Lucifuge (4/8)

La Ballade de LucifugeA suivre...

"La ballade de Lucifuge", scénario de Mathieu Gallié, in "Le Diable" (album collectif), éditions Vents d'Ouest - ISBN 2 86967 249 7

jeudi 14 mai 2009

La vieille Italienne

- Alors, Mona, t'attends toujours Di Caprio ?
- Pas Di Caprio, petit con !... Leonardo, je te dis, Le-o-nar-do !
- ...
Les tentatives pour apaiser le débat entre les anciens et les modernes étaient toujours dans l'impasse, au fond à gauche.

samedi 9 mai 2009

La ballade de Lucifuge (3/8)

La ballade de Lucifuge (Le Diable - Éd. Vents d'Ouest) Les cinéphiles reconnaîtront sans doute le film auquel j'ai souhaité rendre hommage à travers ce nouveau personnage. Fastoche.

A suivre...

"La Ballade de Lucifuge", scénario de Mathieu Gallié, in "Le Diable" (album collectif), éditions Vents d'Ouest - ISBN 2 86967 249 7